Découvrez tout sur la culture de l’alcool en France

Nouveaux clients seulement | Contenu commercial | 18+

Comme vous le savez certainement, l’alcool est fortement présent dans la culture française. Il s’agit surtout du vin qui est très utilisé dans la gastronomie et qui se marie d’ailleurs bien avec de nombreux plats. L’évocation de l’alcool chez les français est en étroite relation avec les fêtes, les moments de convivialité en famille ou avec les amis. Il est fortement présent lors des événements les plus importants de la vie sociale comme les mariages, les réussites professionnelles, etc. L’alcool est très prisé en France à cause du plaisir qu’il procure, mais aussi pour ses nombreux bienfaits.

Alcool et économie : cas de la France

Plusieurs chiffres font mention d’une baisse du taux d’achat d’alcool par les français en 2016. C’est d’ailleurs le plus grand écart enregistré depuis les années 2007, surtout quand on sait à quel point les français aiment l’alcool. A en croire le baromètre 2017 relatif à la consommation des boissons alcoolisées, 2016 restera donc dans les annales comme l’année de baisse des volumes consommés. Cela s’estime à quelques 1,8 litres en moins sur l’année à 70,7 litre/an pour chaque foyer et ceci, quels que soient les types d’alcool :

  •        Vins
  •        Spiritueux
  •        Bières

En ce qui concerne par exemple les taxes sur les boissons alcoolisées (exemptes de la TVA), cela constitue quelques 3,1 milliards d’euros qui se déclinent comme ceci :

  •        81% sont issus des spiritueux
  •        10% viennent des bières
  •        5% sont générés par les vins

Alcool : coût sur la société

Au delà de toutes les considérations gastronomiques ou relatives à la culture, il ne faut pas perdre de vue l’impact social de l’alcool. En effet, cela implique des frais de prise en charge des maladies qui résultent de la consommation de l’alcool. Il ne faut pas non plus exclure les différentes politiques de prévention, les arrêts-maladies et autres pertes relatives aux cotisations qui découlent de ces arrêts. S’il faut en plus de tout cela ajouter les frais générés pour les organismes privés tels que :

  •        Les assurances
  •        Les baisses de productivité et de revenus ; le montant social a été évalué entre 1,2 et 1,4% du PIB en 1997.

D’autres chiffres informent par exemple que les français ont augmenté leur fréquentation des cafés et autres bars-restaurants ces dernières années. La majorité de la population française âgée de plus de 18 ans consomme de façon régulière des boissons alcoolisées. La fréquence est estimée à une fois par semaine et cela touche tous les âges. Ainsi le budget par an destiné à l’achat de boissons alcoolisées oscille autour de 300 euros. Cela est encore plus renforcé par les nombreux évènements au cours desquels l’alcool est consommé et qui sont d’ailleurs fréquents.

Que retenir en fin de compte? Les français aiment consommer de l’alcool, c’est indéniable car il s’agit surtout d’un fait culturel. Cela a de nombreux impacts sur divers plans, qu’il s’agisse de la santé, l’économie ou même le social.